Achats responsables

1
Pour agir à la fois contre la surconsommation, la malbouffe, les déchets, et valoriser la production locale, dans le respect de la nature, le meilleur truc au quotidien à faire est d'après moi de limiter les achats en supermarché ou tout du moins, d'y privilégier l'achat de produits à faible empreinte carbone, cultivés sans pesticides, sans emballage ou avec des emballages recyclables. Cela revient à acheter peu en grandes surfaces et privilégier les petits commerces alentour, nos producteurs de proximité en fruits et légumes, nos poissonniers, bouchers, boulangers, etc. Cela revient peut-être un peu plus cher mais pour manger mieux. Mieux dans le sens où c'est meilleur sur le plan gustatif, meilleur pour notre économie locale ainsi que pour notre planète. Bref, les conséquences positives sont diverses. En plus, cette démarche permet de rencontrer nos producteurs et commerçants, de nouer des liens, d'être un acteur engagé et respectueux.

C'est aussi ne pas acheter sur les sites d'e-commerce de renommée mondiale tristement acquise.
C'est acheter le plus possible dans un commerce de proximité ou mieux, en économie circulaire : plutôt que d'acheter du neuf, rechercher le produit déjà utilisé et revendu pour lui offrir une nouvelle chance de servir plutôt qu'être mis au rebut.
Certes, cela peut paraître contraignant au départ, à la mise en place. Mais rapidement, le pli est pris et fait de tout achat un acte responsable. Cela correspond à ne plus acheter de tout, n'importe comment, ni n'importe où. Juste consommer mieux.
cron