COMPTE RENDU de l'ATELIER d'ELABORATION N° 3

1
Thème Agriculture et consommation
Réunis le 14 / 10 / 2021, pour un atelier de co-construction du plan d’actions du PCAET, les participants au Club Climat ont fait les propositions et suggestions suivantes :

Soutenir la transition des exploitations vers des techniques plus respectueuses des sols
■ Valoriser les initiatives et les bonnes pratiques déjà existantes au sein des exploitations agricoles
■ Protéger les terres agricoles, dans le cadre d’une politique d’urbanisme pérenne à long terme, et contribuer à la réduction autant que possible de l’artificialisation des sols
■ Engager des réflexions avec le secteur de la recherche (Inrae, CNRS, etc.) pour étudier des solutions satisfaisantes, adaptées au territoire, afin de réduire les émissions agricoles de gaz à effet de serre
■ Inscrire ces réflexions dans le cadre d’une dynamique dépassant le strict cadre territorial - et notamment dans le cadre du projet de Parc naturel régional Brie et deux Morin
■ Organiser des rencontres inter-filières régulières entre les exploitants, afin de faciliter l’échange et les retours d’expériences vertueuses
■ Étudier la possibilité de moduler la Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) en fonction des modes de culture
■ Rappel : les terrains agricoles exploités en agriculture biologique peuvent déjà être exonérés de TFPNB pour 5 ans, sur délibération des collectivités territoriales.
■ En travaillant avec les acteurs du monde agricole et avec l’aide de chercheurs et d’agronomes, et dans une logique de mutualisation, étudier la possibilité d’offrir aux exploitants les conseils d’agronomes de qualité, pour un coût réduit
■ Soutenir les agriculteurs dans leur recherche de main d’œuvre
■ Recenser les exploitations « exemplaires », les valoriser et les engager à mieux faire connaître leurs pratiques auprès des autres agriculteurs… et auprès des habitants
■ Notamment : organiser des visites grand public à la ferme, le week-end

Agir pour assurer aux producteurs locaux une demande sérieuse et pérenne, leur permettant d’investir à long terme dans des pratiques vertueuses
■ Lors du renouvellement des contrats d’approvisionnement de la restauration collective, étudier la possibilité de passer un appel d’offres mutualisé, regroupant l’ensemble des communes, permettant aux exploitants locaux d’organiser une réponse locale et d’offrir une alimentation saine aux cantines, crèches, etc
■ Dans ce cadre, inciter notamment les grandes exploitations céréalières à se tourner, partiellement, vers la production de légumes de plein champ, en bio ou en agriculture raisonnée

Mettre en place un Plan de reboisement et de végétalisation ambitieux, afin de rendre le territoire plus résilient face au changement climatique et de mieux préserver la biodiversité
■ Encourager le développement des haies et assurer leur entretien
■ Notamment : encourager chaque commune à organiser une concertation avec les agriculteurs, les informer des aides proposées par la Région et le Département pour créer des haies, des opportunités offertes par ces plantations
■ Engager une réflexion pour définir au niveau communal un plan de végétalisation, sur les espaces publics (planter des arbres et des haies sur les parcelles communales, le long des chemins vicinaux et des pistes cyclables … qui peuvent jouer le rôle de puits de carbone mais aussi de véritables niches écologiques
■ Sensibiliser les propriétaires de jardins à la biodiversité et à une bonne gestion de leurs espaces verts
■ Organiser des formations/sensibilisations des propriétaires de jardins en faveur d’une gestion plus environnementale de leurs parcelles
■ Soutenir les plantations adaptées au territoire et résistantes au changement climatique – notamment en offrant des guides de préconisations concrètes aux particuliers
■ Réduire les déchets verts, en favorisant activement les arbustes ne nécessitant pas de taille régulière
■ Végétaliser l’urbain et améliorer la gestion des espaces naturels publics
■ Développer la végétalisation des façades, des toitures, des voiries, des espaces publics, des écoles, afin de rendre le territoire plus résilient, face au changement climatique
■ Développer une gestion « verte » des espaces verts, notamment en prenant en compte la biodiversité dans leur entretien (fauchage tardif, élagage respectueux de la nidification, gestion différenciée… etc.)

Mieux préserver la ressource en eau
■ Réfléchir à la possibilité d’inscrire dans les documents d’urbanisme des coefficients de perméabilisation, facilitant l’infiltration des eaux pluviales
■ Étudier la possibilité de créer des zones de rétention des eaux d’inondation, pouvant être utilisées pour l’irrigation en période estivale
■ Étudier la possibilité de distribuer aux habitants des cuves de récupération des eaux pluviales, gratuitement ou à faible coût
■ Équiper les bâtiments publics de systèmes de récupération et de réemploi d’eau – eaux grises, eaux pluviales
■ Étudier la possibilité d’imposer, dans les permis de construire, des systèmes de récupération et de réemploi d’eau – eaux grises, eaux pluviales
■ Réfléchir à la mise en place d’un traitement des eaux pluviales issues des zones industrielles et des parkings des surfaces commerciales
■ Accélérer la rénovation des systèmes de distribution d’eau potable, afin d’en réduire les fuites

Accroître l’autonomie alimentaire du territoire et développer les circuits courts et la consommation responsable
■ Accroître la production de cultures vivrières sur le territoire
■ Réaliser un inventaire du foncier communal et intercommunal, afin de pouvoir dégager des surfaces exploitables – notamment en maraîchage
■ Favoriser l’implantation de maraîchers sur ces surfaces
■ Inscrire dans les PLU des zones de maraîchage
■ Agir pour assurer à ces maraîchers une demande pérenne, notamment par les biais des achats de la restauration collective
■ Mieux faire connaître les producteurs locaux
■ Éditer un Guide, et / ou une carte interactive et participative, des producteurs locaux
■ Étudier la possibilité de favoriser les producteurs locaux, sur les marchés
■ Mieux faire connaître la Balade du goût
■ Sensibiliser les consommateurs à l’impact carbone de leurs achats
■ Soutenir les Amap et la demande en circuits courts

Mieux gérer les déchets ménagers
■ Rendre les déchetteries gratuites
■ Rappeler aux habitants qu’ils doivent exiger des entreprises réalisant des travaux chez eux des bordereaux de dépôt des déchets
■ Améliorer la collecte des encombrants et effectuer des ramassages des ordures ménagères plus fréquents
■ Imaginer la création d’une ressourcerie et promouvoir l’organisation de Repair Cafés, en valorisant les initiatives déjà engagées
■ Travailler avec les grandes surfaces, afin qu’elles organisent une collecte des emballages et des déchets (voire des systèmes de consigne)
■ Développer pour les particuliers un service de broyage itinérant, à la demande
cron